COULEURS PHYSIQUES

La couleur peinte par Pascal Fancony n’est pas là pour être belle (ou laide) comme le monde visible mais pour provoquer une série de questionnements sur les conditions de sa genèse.
Il produit, à travers une réalisation matérielle, un autre réel. Ce réel de la peinture s’appréhende au-delà de la surface et des données physico-chimique, dans une distance subjective, favorisée par un arrêt du temps lors du moment du regard face à l’oeuvre.
Extraits de « l’Attitude couleurs » , texte de 2013 par Jean Claude LeGouic, professeur d’université et critique d’art.